Livre neuf expédié sous enveloppe à bulles

L'Hôtel Renaissance des Lallemant dévoilé par leurs manuscrits enluminés

Auteur : Frédéric Sailland

Préface de Béatrice de Chancel-Bardelot, conservateur général au musée de Cluny-musée national du Moyen Âge

Photographies de Georges Sailland

Beau livre d’art et d’histoire avec plus de 200 illustrations couleurs ; 144 pages ; 28 x 24 cm; relié (couverture cartonnée, cahiers cousus), parution avril 2017 ; ISBN 979-10-699-0060-8 ; Prix de vente au public (TTC) : 29 €

Résumé : Depuis près de deux siècles, les visiteurs de l’hôtel Lallemant, bâti à Bourges autour de 1500,  s’émerveillent devant la qualité de son décor sculpté et s’interrogent sur sa signification. Ce livre est le premier à dévoiler, de façon rationnelle, le sens de cet énigmatique programme iconographique qui a tant fait fantasmer les partisans de l’alchimie. Ce décryptage de l’hôtel des Lallemant est le fruit de cinq années de recherches axées sur trois disciplines habituellement séparées, mais ici réunies : l’art de l’enluminure, l’histoire et l’architecture.

        Suivant l’exemple local du duc Jean de Berry, les frères Lallemant se sont mis en scène dans leurs manuscrits enluminés dont les miniatures commentées ici sont souvent inédites comme celles du calendrier,  jusqu’alors disparu, des Heures de Jean Lallemant l’Aîné qui sert de fil conducteur à cette étude d’histoire de l’art.

       L’histoire de la famille Lallemant est également renouvelée grâce à de nombreuses découvertes qui mettent en lumière un frère oublié. En côtoyant les souverains successifs de Louis XI à François Ier, les quatre frères Lallemant ont intégré une sorte de quatrième ordre de la société dont nous découvrirons les valeurs et les goûts.

         Enfin, à l’instar de Jacques Cœur, le modèle berruyer à suivre, l’ascension sociale des Lallemant devait se concrétiser par l’édification d’un ostensible hôtel particulier. Sous l’influence d’artistes italiens, flamand et français du Centre-Val de Loire, les frères Lallemant innovèrent dans un style à l’antique pour bâtir ce pionnier de la première Renaissance française dont le décor sculpté  nous raconte leur histoire et leurs amours.